Février sur les routes au sud du Chili ou comment trouver un endroit où dormir.

Déjà deux jours ou seulement deux jours sur la route.

Cela n’a aucune importance en fait. Ce qui compte c’est la suite des premières fois. Considérez votre journée à venir ou celle qui vient de passer. Combien de nouvelles actions allez-vous réaliser dans la journée ?

Pour Morgane et Josélito c’est une suite de nouveautés. Se retrouver sur une route asphaltée puis sur une piste d’un coup d’un seul. Conduire un 4X4 en mode tout terrain (la même sensation que sur de la neige mais sans la neige et avec 30°).

Faire le choix chaque soir de l’endroit où dormir et chaque matin de la direction à prendre.

Dormir dans une voiture plus de deux jours d’affilés, sortir en pleine nuit pour admirer un ciel étoilé…

Voilà à quoi commence à ressembler ce qui pourrait s’appeler un quotidien. C’est un bien drôle d’exercice que d’être au quotidien en recherche d’un équilibre tout en étant en mouvement en permanence.

Première nuit au bord d’un lac après une grosse journée de voiture, la deuxième en bord de mer après une belle journée de voiture.

Ce soir dimanche, ce sera une clairière après une petite journée de route (mais avec beaucoup de pistes).

Chacun est en train de prendre ses marques mais pour l’heure un dimanche reste un dimanche…et après une bonne sieste voilà nos deux compères fin prêts pour attaquer la fin de journée et partir à la découverte, demain, de la deuxième plus grosse ville du Chili après Santiago, j’ai nommé Concepcion.

200 000 habitants et la porte vers le sud.

Ce sera un arrêt rapide pour faire le plein de choses importantes et rien d’autre.

Après une autre nuit face au Pacifique aujourd’hui mercredi la pause va se faire à Valdivia qui se trouve plus au sud, qui compte 120 000 habitants et qui est beaucoup plus calme et charmante que Concepcion.

video-voyage-amerique-du-sud-road-trip-chili-bivouac

Finalement nos deux aventuriers ont pris la décision de passer une nuit à l’hôtel pour recharger toutes les bricoles informatiques et trouver un moyen d’être autonome électriquement et aussi prendre une vraie douche avant d’attaquer le sud sud sud.

J’ai demandé à Josélito de faire un petit film pour vous montrer comment se passe une arrivée sur un spot pour la nuit. L’occasion de vous montrer les patelins qu’ils traversent et la difficulté pour se diriger dans les villages chiliens (et aussi les routes chiliennes). En effet il n’y a pas beaucoup d’indications pour les Européens.

Allez, le lien pour la super vidéo.

 

 

 

Mojo

A propos de 

Morgane et Joselito Tirados ont voyagé durant une année en Amérique du sud à la rencontre de ceux qui font ce pays. Ce fût l'occasion pour eux d'envisager une installation sur place (certainement au Chili) et de développer un business autour de la cosmétique et des produits de bien être pour elle et proposer ces compétences en matière de stratégie d'entreprise pour lui.

    Find more about me on:
  • facebook
  • googleplus
  • linkedin
  • twitter