Parmi l’ensemble des pays que nous voulions voir, la Colombie est celui qui m’excitait le plus.

De la Colombie je ne savais rien d’autre que ce que les informations de mon enfance m’ont raconté, et ce que les journaux de ces dernières années m’en ont dit.

En résumé : Bettencourt, FARC, narcos, Escobar, Medellín et café pour la faire courte.

Et puis je suis tombé sur les excellentes vidéos de Vizeo et doucement l’idée a fait son chemin dans nos cervelles de Français préparant l’itinéraire de notre année 2013.

Finalement Morgane et moi étions aussi curieux l’un que l’autre de ce pays malgré nos parents respectifs qui voyaient cette destination d’un autre œil.

Et puis nous voilà au nord de l’Équateur à la veille de passer la frontière.

Ben oui, c’est facile de faire le fiérot depuis la France : « Ah ben moi je vais aller me promener en Colombie et visiter Medellín, Cali en 2013…et toi ? Strasbourg ? Ah c’est chouette comme ville aussi.  »

Sauf que  juste avant de passer la frontière, un  peu en fouine sans se le dire, Morgane et moi, chacun dans notre coin, on matte quelques informations sur le pays depuis internet.

Comment dire…nous voilà un peu moins certains de vouloir y aller.

Bogotá : 11 hôtels pris d’assauts par un groupe de joyeux lurons qui pillent et violent durant la nuit.

Nord Colombie, un couple espagnol pris en otage : 3 mois à bouffer des bestioles dans la jungle avant d’être relâché.

Frontière entre l’Équateur et la Colombie et la ville de Popayan : 600 kilomètres dans les montagnes colombiennes avec l’armée partout. C’est pour l’ambassade la zone rouge où il ne faut pas mettre les pieds.

 

Bon, il est minuit, nous sommes allongés dans la voiture et là chacun regarde l’autre.

Soit on vit en lâche et on retourne en Équateur, soit on meurt en héros dans la jungle avec les FARC (et les gros insectes).

Le guide du routard sur internet c’est un peu comme doctissimo.fr quand tu as mal quelque part. Forcement tu vas mourir et ça ne va pas être une partie de rigolade parce que tu as tous les symptômes décrits.

En ce début juillet, par un petit matin frais nous décidons de mourir en héros !

Nous passons la frontière, et là ce sera un mois de surprises à la hauteur de l’envie première qui nous a poussé à faire tous ces kilomètres.

 

Format C:/

Oubliez tout ce que vous croyez savoir sur la Colombie et ouvrez vos yeux et votre cœur.

La Colombie se visite avec les tripes et le plaisir de l’Autre. Les Colombiens (et les Colombiennes) sont juste curieux des Autres. Hyper empathiques, ultra communicants.

Forcement, pour ceux qui me connaissent, et bien je suis colombien.

Je viens de passer un mois dans le paradis des bavards !

Tout le monde vient te voir pour savoir d’où tu viens, où tu vas, pourquoi tu fais ça, c’est comment ton pays, t’as vu qu’on assure sur le tour de France, et tu préfères Bardot ou Deneuve ?

Et te voilà en train de faire le plein et de boire un café et taper la papote.

 

La Colombie est le pays où Morgane a le plus parler espagnol et avec plaisir.

Et le pays est juste beau.

Je vais pas vous en faire une tartine mais juste quelques photos en vrac et dans le désordre.

video-voyage-amerique-du-sud-road-trip-colombie-penon-guatape

video-voyage-amerique-du-sud-road-trip-cafe-cenicafe-colombie-manizalesSoyons un brin réaliste hein. Y’a de la pauvreté, y’a des trucs moches. En plus en tant que voyageur roulant, il faut avouer que les routes ne sont pas au top, les Colombiens sont un brin fou fou au volant et il y a les péages les plus couteux au monde.

C’est le seul pays au monde où tu viens juste de passer le péage et tu tombes sur une série de nid de poule à te faire casser l’auto en deux.

Si j’ajoute à cela que la Colombie est un pays hautement montagneux, cela nous fait 5000 bornes de stress (les camions aiment dépasser les camions dans les virages en descente en montagne).

 

Ah oui, dans le nord surtout, nous avons bien souffert de la chaleur. 40° à l’ombre le jour, 30° la nuit. Quand on dort dans une voiture, c’est bien bien chaud.

Donc, nous sommes devenus bien feignants au nord et nous n’avons pas produit beaucoup de contenu.

Toutefois, vous aurez droit à une vidéo de la cathédrale de sel qui est considérée comme la première merveille de Colombie, une autre vidéo sur la fédération du café (cenicafé) et un moment sympa à la cascade Juan Curi près de San Gil.

Nous avons aussi dans les tuyaux un pot pourri de la Colombie histoire de résumer en quelques minutes la diversité du pays.

Et enfin une vidéo de Carthagène qui est l’autre borne de notre voyage après Ushuaïa. Et oui, après l’extrême sud, nous avons touché l’extrême nord de notre voyage et nous entamons maintenant le retour.

 

En conclusion de ce mois de juillet, je voudrais citer le slogan de l’office du tourisme de Colombie qui est : Colombie: le seul danger est que vous souhaitez y rester !

PS : Un grand merci à Diana et Juan Carlos. Ils sont les meilleurs représentants de cette Colombie dont on tombe dangereusement amoureux. Grâce à eux, nous nous sommes sentis chez nous durant quelques jours. Et en voyage, c’est un sentiment qui n’a pas de prix.

 

Mojo

A propos de 

Morgane et Joselito Tirados ont voyagé durant une année en Amérique du sud à la rencontre de ceux qui font ce pays. Ce fût l'occasion pour eux d'envisager une installation sur place (certainement au Chili) et de développer un business autour de la cosmétique et des produits de bien être pour elle et proposer ces compétences en matière de stratégie d'entreprise pour lui.

    Find more about me on:
  • facebook
  • googleplus
  • linkedin
  • twitter