C’est la fin du mois d’août et bien entendu, je dois préparer un article qui résume ce mois et vous présenter les vidéos que vous pourrez voir durant tout le mois de septembre.

Depuis le début du voyage, je m’en sors plutôt bien et les évènements s’organisent de telle sorte que tout rentre facilement dans ces articles mensuels.

Sauf que là, août, ça bloque ! Tellement de choses à dire que je ne sais pas par où commencer !

Via vos comptes Facebook, j’ai pu voir que beaucoup d’entre vous ont passé leur mois de congés en France ou en Europe.

Piscine, alcool, barbecues, salades, enfants sur la plage…à force ça donne envie. Alors, nous aussi, on a pris des congés.

Au départ, nous pensions prendre nos vacances en Colombie en juillet. Finalement, ce sera en août et en Équateur.

Ce petit pays que nous avons traversé du sud au nord en moins de 15 jours avant de nous rendre en Colombie ne devait nous « prendre » que 15 jours au retour en incluant une balade dans la jungle amazonienne.

Nous sommes le 30 août et nous y sommes encore !

Tout d’abord, nous avons passé plus de temps que prévu à Otavalo. Nous pensions y rester 48 heures mais contrairement à l’aller, nous avons passé 3 jours près de la lagune de Mojanda.

3 jours en Equateur à quelques kilomètre de la ville marché d'Otavalo. La laguna Mojanda

Malgré la pluie et le froid, nous avons pris le temps de nous poser après la Colombie dans cet endroit perdu.

De la tout était « calé ». Quito durant 48 heures, puis pour la mi-août un tour dans la forêt amazonienne durant 4 jours et direction la frontière péruvienne.

Ça c’est le plan. Et puis il y a la réalité, loin des cartes et de Wikipédia.

La vraie vie est ailleurs. Tout a déraillé le dimanche où nous sommes arrivés à Quito.

Nous nous étions dit que le retour au Chili serait facile puisque nous connaissions déjà le chemin. Bien sûr Lulu ! Sauf que, dès les premiers tours de roues sur le chemin du retour, tout est différent.

Nous voici donc un dimanche en fin de matinée à Quito. Nous filons directement au parking où nous avions passé 2 nuits il y a plus d’un mois. Portes closes ! Nada, nadié. Pas un chat ni dans, ni autour du parking.

Forcément, je grogne. Morgane dégaine son Ipad en recherche d’un plan B.

Et le plan B, c’est un parking à côté d’un grand parc en plein centre de Quito.

Ça tombe bien c’est pas loin. Allez zou, Parc «La  Carolina».

Je grogne déjà moins quand arrivé sur place, je repère deux véhicules argentins. Chouette ! On va pouvoir causer et échanger des bons plans sur le nord de l’Argentine.

Comme à chaque fois, échange rapide d’infos essentielles : « Vous venez d’où ? Vous allez où ? Combien consomme votre moyen de transport ? ».

Puis les questions subsidiaires : « Y’a des toilettes, internet, une douche ? ».

Nous voilà donc avec deux couples d’Argentins qui filent vers l’Amérique centrale et qui squattent le parking depuis 3 semaines.

La police offre le wifi, la douche chaude (ou presque), et de l’eau potable.

Le parc est vaste et tranquille, et en plus tout est gratuit (sauf les wc à 0,10 USD) ! Parfait pour passer deux jours avant de filer dans la jungle. Deux jours ? Ce sera huit jours en tout !

Chaque jour, un nouveau véhicule est arrivé avec un nouveau couple, une nouvelle histoire, de nouveaux échanges.

video-voyage-amerique-du-sud-road-trip-39

Bon, on a une excuse béton hein : je devais servir d’interprète pour un groupe de français pour un tour de 4 jours dans la forêt. En contrepartie, je ne dépensais pas un dollar et cela nous permettait d’économiser 200 $.

Après 4 jours d’échanges téléphoniques et par mail, j’ai découvert que le tour avait lieu en novembre 2013 !!!

Nous avons donc pris la décision de finir la semaine avec le gang des voyageurs argentins avant de partir pour Misahualli pour découvrir la forêt amazonienne (un truc qui nous excite à fond !).

Après une soirée crêpes organisée par la France (Morgane et moi) et une soirée barbecue où les argentins ont laissé exploser leurs talents pour cette activité, nous avons fini par lever le camp (j’oublie le concert de la police en l’honneur de l’anniversaire de mon frère).

Morgane est devenue une pro du bracelet brésilien (les Argentins l’ont surnommé Margot Hippie). J’ai eu le temps d’administrer une formation Adobe Première et nous avons refait le monde un bon nombre de fois.

L1008766

Le 21 du mois, nous levons enfin le camp direction l’orient et sa forêt pleine de bêbêtes et de plantes médicinales.

100 kilomètres de route merdique et de pluie intense puis nous voici à Puerto Misahuailli.

But du jeu, passer 3 jours dans la jungle et deux jours dans la communauté du guide Théo à Shiripuno.

En tout 5 jours et retour Pérou. Bon ben je vous laisse faire le calcul. Cela fait bientôt dix jours que nous sommes plantés là. Première fois durant tout notre voyage que nous n’arrivons pas à décoller d’un endroit.

Morgane dans la foret primaire en amazonie equatorienne

Allez, bientôt je vous raconte pourquoi nous nous sommes arrêtés à cet endroit de la planète depuis aussi longtemps et pourquoi nous allons y rester encore un peu au détriment d’autres lieux à voir.

 

 

Mojo

A propos de 

Morgane et Joselito Tirados ont voyagé durant une année en Amérique du sud à la rencontre de ceux qui font ce pays. Ce fût l'occasion pour eux d'envisager une installation sur place (certainement au Chili) et de développer un business autour de la cosmétique et des produits de bien être pour elle et proposer ces compétences en matière de stratégie d'entreprise pour lui.

    Find more about me on:
  • facebook
  • googleplus
  • linkedin
  • twitter