[et_pb_section admin_label= »section »][et_pb_row admin_label= »row »][et_pb_column type= »4_4″][et_pb_text admin_label= »Texte » background_layout= »light » text_orientation= »left » use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid »]

La police équatorienne est bien particulière.

Durant notre voyage, nous avons croisé des polices et des policiers très différents. En Equateur, la police est particulièrement serviable.

A Quito, sur le parking où nous avons vécu durant une bonne semaine, ils nous ont fournis une connexion internet, de l’eau potable et nous ont prêté leur douche (avec de l’eau chaude).

C’est déjà énorme, surtout qu’ils ne nous ont pas virés de notre campement en plein milieu de la capitale alors que nous étions tout un groupe d’une dizaine de véhicules.

La police équatorienne est tellement sympathique qu’elle a aussi assuré en matière de culture.

Le 15 août, jour d’anniversaire de mon frère (Cette vidéo est ton cadeau d’anniversaire frangin), un équatorien à la tête d’une tribu de fana des combis WW nous a proposé d’assister à un concert « super cool » (selon lui).

En parallèle, nous pouvions assister à une pièce de théâtre. Convaincu que Morgane serait plus encline à écouter un bon concert de musique « cool », je nous engage sur cet événement culturel.

Et nous voici en route, traversants la capitale tout en suivant un combi WW orange pétant. Après une bonne demi-heure de route nous arrivons dans un quartier de banlieue et là…nous nous retrouvons encerclé par la police équatorienne !

Le piège ! Le concert cool est en fait une petite fanfare composée de policiers volontaires. Je ne vous dirai rien sur la tête de Morgane.

Finalement ce petit concert de rue nous a bien fait sourire. Nous avons été présenté au chef de la police du district qui nous a confirmé que ses hommes étaient à notre disposition. Génial.

Allez, j’imagine que vous rêver d’assister à cet excellent concert privé.

Musique maestro !

 

JoselitoTirados

 

 

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Mojo

Morgane et Joselito Tirados ont voyagé durant une année en Amérique du sud à la rencontre de ceux qui font ce pays. Ce fût l'occasion pour eux d'envisager une installation sur place (certainement au Chili) et de développer un business autour de la cosmétique et des produits de bien être pour elle et proposer ces compétences en matière de stratégie d'entreprise pour lui.

Cet article a 3 commentaires

  1. Sympas les policiers ! Et en plus ils font de la musique !
    (Bon annif le frangin) 😉

    Je n’ai pas fait attention à cette gentillesse lorsque j’y étais, je n’ai simplement pas eu à faire à eux.
    Une bonne semaine avec tous ces véhicules, ça va, c’est plutôt cool et cette ville vaut vraiment le coup. Joyeuses fêtes !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu