La terre de feu est séparée du reste du continent par le détroit de Magellan. C’est d’ailleurs, dit-on, à cet explorateur qu’elle doit son nom. Il l’a en effet découverte et l’aurait baptisée ainsi lorsqu’il l’a longée lors de son voyage en 1520. Aujourd’hui, partir visiter ce territoire c’est un peu partir sur les traces de cet explorateur, un voyage qui fascine et attire tous ceux qui ont une âme d’aventurier. Vous en faites partie ? On vous emmène donc visiter le parc national Terre de feu, à la fin de la route n°3, au bout du monde.

Terre de feu sauvage entre magie et mystère

 

Quand partir en terre de feu

Territoire parfois hostile, la terre de feu est souvent balayée par un vent violent rappelant que tout est extrême en terre de feu, les paysages, le climat, la situation géographique. On est vraiment au bout du monde et ça se mérite !

D’ailleurs, la saison la moins rude pour y partir est de Novembre à Mars, moment où les températures oscillent entre 6 et 14°C.

 

Que voir et que faire dans le parc national Terre de feu

L’un des incontournables de la Terre de feu est bien évidemment son parc national du même nom, à une 10aine de km d’Ushuaïa, le seul à avoir une côte marine qui donne sur le canal Beagle et on vous assure, elle est envoutante. Il abrite aussi une des plus belles forêts d’Argentine.

L’attraction insolite c’est un petit cabanon qui fait office de bureau de poste situé sur une petite île. Il est tenu par Martin, le facteur le plus austral de la planète. Une centaine de touristes y accèdent tous les jours en bateau pour envoyer des cartes postales et faire tamponner leur passeport avec le tampon du bout du monde. Ça a beau être LE truc touristique par excellence, ça reste un souvenir sympa à ramener.

L’autre activité incontournable est la voix de chemin de fer qui s’étend sur 7km et qui est le dernier témoignage de l’époque à laquelle Ushuaïa était un bagne et où la principale activité des prisonniers était la coupe du bois. Aujourd’hui transformée en circuit touristique, elle est parcourue par un train tracté par une locomotive à vapeur qui est une reproduction exacte des anciennes. Honnêtement c’est un peu court et léger pour réellement découvrir le parc quand on sait que l’espace ouvert au public s’étend sur 2 000 hectares, mais c’est une bonne première approche.

Le meilleur moyen de visiter le parc, sa faune et sa flore est en fait d’y randonner. De nombreux chemins sont balisés et prévus à cet effet. En marchant dans la forêt on peut croiser des guanacos, des castors (qui contre toutes attentes sont une véritable plaie pour le parc à cause des barrages qu’ils construisent), des albatros, des condors andins, des buses aquias, des urubus à tête rouge et même des pingouins… en tout plus de 90 espèces d’oiseaux se côtoient sur ce site.

Photos-40

Notre coup de cœur, mais réservé aux sportifs puisqu’il faut compter 4 jours pour parcourir ses 49 kilomètres et que la traversée de certains passages est parfois pénible, c’est le circuit Sierra Valdivieso. On y marche dans une nature presque vierge entre des lacs, des ruisseaux, des chutes d’eau (potable !), des barrages de castors, des glaciers et on passe par des points de vue incroyables sur le lac Fagnano et les Andes fuégiennes.

On démarre ce trek en empruntant une ancienne piste de 4X4 mais une fois le rio Esmeralda traversé, la piste laisse place à un sentier. La route se poursuit vers le nord jusqu’au col Beban Ouest avant de redescendre dans la vallée Torito jusqu’à la chute de Salto de Azul. Le trek se poursuit par une ascension à la laguna Azul mais on vous promet, ça vaut le coup. Vous découvrirez un lac d’un bleu sublime mis en valeur par les sommets enneigés qui l’entourent. Un des autres points marquants de ce trek c’est le col Valdivieso, ses 4 lacs en enfilade et au loin le lac Fagnano.

Photos-38

En plus des randonnées, si vous partez entre les mois de novembre et de mars, on vous conseille les ballades en bateau pour voir d’autres animaux typiquement locaux, vers les îles de los Pajaros, peuplée d’oiseaux comme son nom l’indique, de los Lobos pour les lions de mer et l’île Martillo pour voir les manchots de magellan et les manchos papous.

 

Un voyage authentique en terre de feu

 

Partir en voyage avec une agence ne veut certainement pas dire tomber dans les pièges à touristes ! Ca peut aussi vouloir dire explorer un pays de manière authentique et en toute liberté, le tout est de bien choisir l’agence avec laquelle vous partez. Ce n’est pas parce que vous passez par une agence pour organiser votre voyage en Argentine, visiter la terre de feu et son parc du même nom que vous ne pourrez pas camper une ou plusieurs nuits dans le parc si vous le souhaitez ! Ça peut vous permettre aussi que tout soit organisé à l’avance, d’éviter les pièges à touristes et de profiter de votre voyage en toute sérénité et en sécurité.

Cependant certains choisissent de partir seuls pour leur voyage en Amérique Latine et pour visiter la terre de feu et vivent une expérience incroyable malgré les aléas et mésaventures qu’un tel choix peut comporter. Découvrez leur vision d’un voyageur qui a visité la terre de feu version road trip en solo.Visiter le parc national tierra del fuego avec un guide francophone

 

Avoir un guide francophone : si vous n’êtes pas à l’aise avec l’espagnol ou même si vous n’êtes pas totalement bilingue, vous apprécierez de pouvoir échanger avec votre guide en français. C’est pas mal notamment si vous souhaitez connaître et comprendre l’histoire du Parc National de la Terre de feu et des précisions sur la faune & la flore que vous croiserez pendant vos randonnées. Ces guides connaissent le parc naturel sur le bout des doigts et s’adaptent aux attentes des voyageurs, la poste du bout du monde, le train et une randonnée tranquille comme la Senda Laguna Negra, ou au contraire proposer un trek de plusieurs jours dans le parc sur les sentiers les plus ardus.

Mojo

A propos de 

Morgane et Joselito Tirados ont voyagé durant une année en Amérique du sud à la rencontre de ceux qui font ce pays. Ce fût l'occasion pour eux d'envisager une installation sur place (certainement au Chili) et de développer un business autour de la cosmétique et des produits de bien être pour elle et proposer ces compétences en matière de stratégie d'entreprise pour lui.

    Find more about me on:
  • facebook
  • googleplus
  • linkedin
  • twitter